Comprendre les remorques pour chien et la législation française

Le marché de la remorque pour chien est particulièrement discret. Plusieurs causes peuvent être émises. On va retrouver la faible demande (pourtant croissante depuis quelques années), le manque d’informations ou encore la loi. Ce dernier point est celui qui nous intéresse dans cet article.

Les lignes qui vont suivre s’adressent en tout premier lieu aux remorques de manière générale, que l’on peut transposer pour une caravane ou une remorque pour chien.

L’essentiel pour commencer

Le transport d’un animal dans une remorque pour chien ou une cage de transport n’est pas interdit. En revanche, toutes les remorques n’auront pas le même traitement. Certaines pourront être conduites avec un permis B, d’autres non…

En cas de contrôle et d’une remorque qui n’est pas aux normes, une amende pouvant aller jusqu’à 1200€ peut arriver. C’est un point important à prendre en considération.

La remorque pour chien est équipée d’un châssis ainsi que d’une grande caisse personnalisée qui aura plusieurs compartiments, de la lumière, des rangements, des fenêtres, des extracteurs d’air, etc.

Cette partie est indispensable pour l’achat d’une remorque pour chien. Si vous ne vous renseignez pas, vous pourrez avoir des conséquences plus ou moins importantes, d’autant plus que certains commerçants ne disent pas toujours tout (comme dans tous les domaines de vente !).

Les détails techniques pour continuer

Les valeurs importantes à prendre en considération seront le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge), le PTRA (Poids Total Roulant Autorisé) et le PV (Poids à Vide). Respectivement indiquées F2, F3 et G1 sur les cartes grises actuelles.

Ces données se retrouvent aussi bien sur la voiture que sur la remorque. La seule différence sera que la remorque ne bénéficie pas de la mention “PTRA” qui est réservée aux véhicules tracteurs.

Pour connaître le poids maximal qu’un véhicule peut tracter, il faut faire cette soustraction : PTRA – PTAC. Les exemples parlent toujours mieux. Un véhicule avec un PTRA de 3T et un PTAC de 1,5T, alors elle pourra tracter, au maximum, 1,5T pour rester dans les clous de la loi.

Quel permis de conduire me faut-il pour tracter une remorque ?

Deux permis sont disponibles : le permis B classique et le permis E(B). À l’heure actuelle, le permis requis pour une remorque dont le poids total autorisé en charge est inférieur à 750 kilos, le permis B traditionnel suffira.

À contrario, il faudra le permis E(B) pour tous les propriétaires d’une remorque dont le PTAC est supérieur à 750 kilos.

Pour obtenir ce permis, une formation de 7 heures est requise. Elle se décompose en 4H de conduite hors circulation et de 3H en circulation. Elle n’est pas compliquée à obtenir.

Faut-il avoir une remorque freinée ?

Nos partenaires vont vous demander, à plusieurs reprises, si vous désirez avoir une remorque freinée ou non. En dessous de 750 kilos, ce n’est pas obligatoire. Dès qu’une remorque dépasse les 750 kg ou la moitié du poids à vide (PV) de la voiture qui tracte, alors il est indispensable d’avoir une remorque qui soit équipée d’un dispositif de freinage pleinement adapté.

La carte grise pour la remorque, comment ça se passe ?

Certaines remorques ne possèdent pas la même immatriculation de la voiture. Est-ce normal ? Oui, c’est tout à fait normal !

Les remorques, dont le PTAC est inférieur à 500 kilos, n’ont pas besoin d’avoir un certificat d’immatriculation adapté. En revanche, si celui-ci est supérieur à 500 kilos, il est obligatoire d’avoir une immatriculation pour sa remorque pour chien.

Les démarches pour immatriculer sa remorque sont simples, mais longues. Peu de revendeurs acceptent de le faire à votre place. Nous avons des partenaires qui sont prêts à vous accompagner dans les démarches, notamment pour contacter la DREAL.

Le coût du certificat d’immatriculation sera de 1,5 fois le montant du cheval fiscal de référence dans le département où vous vivez. À cela s’ajoutent divers frais comme la gestion de dossier et les coûts d’envoi du certificat d’immatriculation au domicile. Généralement, il coûte moins d’une centaine d’euros, selon le département de référence.

Pour conclure…

L’achat d’une remorque pour chien est une excellente idée. C’est un investissement qui vous sera particulièrement utile et rentable sur le long terme.

Les personnes qui vont investir dans une remorque 2 ou 3 boxes n’auront pas de complications. En effet, ces remorques ne font rarement plus de 500 kilos. Pour les remorques avec 4 boxes, cela va varier en fonction du constructeur. Certains sont plus difficiles que d’autres. Par exemple, MetBox, ne présentera aucune difficulté, contrairement à WT Metall où plusieurs ajustements peuvent être réalisés pour passer sous les 500 kilos officiels et ne pas avoir de certificat d’immatriculation à réaliser. Pour avoir une remorque homologuée et prête à rouler, il suffira d’apposer une plaque d’immatriculation qui soit la même que la voiture qui tractera la remorque.

Avoir une remorque pour chien de 5 boxes ou plus implique plusieurs conséquences : 

  • Demande de la carte grise de la remorque,
  • Obtenir le certificat d’assurance (car c’est une immatriculation, il faudra assurer la remorque),
  • Garder le certificat du contrôle technique de la voiture qui tracte la remorque.

Tous ces documents seront à présenter en cas de contrôle (en plus de la carte grise et de l’assurance de la voiture).

L’acquisition d’une remorque pour chien doit être réalisée en toute connaissance de cause. Nos partenaires sont là pour répondre à vos questions et vous fournir tous les éléments nécessaires.

Pierre
 

Je suis passionné par le chien de travail, le chien d'utilité et le sport canin. Le transport de l'animal dans de bonnes conditions est une de mes principales préoccupations.